bk CLUB architectes

⛧ NEWS ⛧ UNESCO ⛧
We won the 5th prize in the anonymous international competition launched by Unesco for the ⛧reconstruction and rehabilitation of Mosul’s Al Nouri Complex - Iraq

With a multidisciplinary team composed by Phoebus SAS with Clement Blanchet Architecture leader, BKClub Architectes associates ⛧, MMA , Iconem , ARCADE, OPEREL, Almoustafa, Simon Parilla, Sane, Aldea.⛧ ⛧ ⛧ ⛧⛧ ⛧⛧⛧

bkCLUB Architectes
Marseille - Monde
www.bkclub.fr

BKCLUB Architectes

BKCLUB Architectes est un atelier d’architecture fondé par Clotilde Berrou et Marc Kauffmann, en 2016 à Marseille.

Depuis quinze ans, nous exerçons en duo. CLUB, car ce nom couvre plusieurs sens qui définissent un but ou un moment commun et partagé. Nous restons convaincus qu’un projet abouti se tisse avec les entreprises, la maitrise d’ouvrage et la maitrise d’usage.

FORMATION

Diplômés de l’INSA Strasbourg et formés par François Seigneur, nous avons pratiqué en duo pendant 15 ans au sein d’agences sur des méga-bâtiments, notamment la Friche de la Belle de Mai (2007 à 2013) et le Centre National des Arts du Cirque, (prix culture, jeunesse et sport de l’équerre d’argent en 2016), en tant que chefs de projets puis architectes associés.

DEMARCHE & DOMAINE D’INTERVENTION

L’expérience du suivi de transformation de friches est formatrice. Au fur et à mesure des projets nous nous sommes spécialisés dans la réhabilitation, la réappropriation, le réemploi et la mise en scène, de sites souvent patrimoniaux, occupés, et recevant du public.
Au-delà d’un réel intérêt c’est un vrai engagement de notre part, une démarche nécessaire au regard des crises climatiques et de l’épuisement des matériaux : prendre soin du déjà là, notre héritage matériel et immatériel, le faire évoluer avant d’aller s’étendre ailleurs.

Réhabiliter : aborder la complexité du monde qui nous entoure, par un retour d’attention vers le quotidien, l’ordinaire et le spécifique.

Depuis nous développons des histoires, à partir de la singularité du patrimoine et des situations. Nous cherchons un regard attentif et bienveillant pour trouver les ressources disponibles, sources de récits et matières à construction.

Nous cherchons l’économie de moyens et la justesse du propos.

Cela suppose de considérer les lieux, parfois déshérités, d’y voir les rites ordinaires, d’en écouter les histoires, les frustrations comme les espoirs, afin qu’à chaque niveau d’intervention, du détail au bâtiment, le projet trouve son terreau fertile et inattendu.

Selon F. Choay, ‘L’utopie aujourd’hui, c’est retrouver le sens du local’, et l’utopie liée au projet, ne renvoie plus à un modèle mais à un scénario.

Portfolio